Connect with us

Sportifs

Florian Thauvin ⋆ Salaire et Fortune à Marseille ⋆ [RÉVÉLATIONS]

Flaurian Thauvin : son salaire à Marseille
Florian Thauvin ⋆ Salaire et Fortune à Marseille ⋆ [RÉVÉLATIONS]
Merci de noter cet article 😉

Florian Thauvin est un joueur de football qui fait de plus en plus parler de lui ces derniers temps. Actuellement milieu offensif à l’Olympique de Marseille, Florian Thauvin a évolué dans de nombreux clubs malgré son jeune âge.

Avant de rentrer dans les détails de son salaire et de sa fortune, revenons rapidement sur la carrière de ce jeune joueur au futur prometteur !

Le vrai salaire de Florian Thauvin

Une carrière plutôt mouvementée

Florian Thauvin est né près d’Orléans en janvier 1993. Très vite, ses performances sur le terrain attirent les attentions du Toulouse Football Club dans un premier temps puis Grenoble, jeune club de Ligue 1, dans un second temps. Florian choisira finalement, à l’âge de 15 ans, le centre de formation de Grenoble.

Malheureusement pour lui, le jeune joueur souffre de problèmes de dos, et ne passe pas loin de devoir abandonner sa carrière. Cependant, à force de persévérance, il rejoint rapidement le FC Bastia et évolue en Ligue 1 lors de la saison 2012-2013. Il devient d’ailleurs le plus jeune double buteur des 5 plus grands championnats européens de Football. Lors de cette même saison, il remportera le trophée du meilleur espoir de la Ligue 1 !

En 2013, il rejoint le LOSC Lille mais n’y effectuera aucun match, estimant que son contrat est caduc. Il fait alors des pieds et des mains pour rejoindre l’Olympique de Marseille, qui se dit très intéressé pour recevoir la jeune star montante, qui vient de remporter le championnat du monde U20. Alors que ses débuts avec l’équipe phocéenne sont très satisfaisants, ses performances baissent de plus au plus, au point qu’il passera la majorité des matchs en tant que remplaçant.

Il décide alors de partir en Angleterre, et signe avec le Newcastle United. Tout comme à Marseille, ses débuts sont très prometteurs, mais ses performances chutent rapidement au point que le club anglais le reprêtera à Marseille dès la mi-saison.

Lors de la saison 2016-2017, il sera de nouveau prêté à Marseille pour toute la saison. Cependant, ses performances depuis le début de la saison sont très stables et positives, au point qu’il est élu joueur du mois par les supporters marseillais en août, septembre, octobre et décembre 2016. En février 2017, il se dit dégoûté de la grosse défaite lors du Classico contre le Paris-Saint-Germain.

Avec une carrière aussi mouvementée, intéressons-nous maintenant à son salaire !

Flaurian Thauvin : son salaire à Marseille

Un salaire composé de primes, et de prêts !

Malheureusement, l’historique des salaires de Florian Thauvin remonte seulement à 2013 lorsqu’il signe à Lille pour un montant de 3,5 millions d’euros sur 4 ans, soit 73 000 € par mois. Cependant, il ne disputera jamais aucun match avec Lille, et tentera de négocier son contrat pour rejoindre l’Olympique de Marseille.

Le club phocéen lui offre alors un contrat de 14 millions d’euros en 2013 pour une durée de 5 ans. Le transfert exact est de 12 millions d’euros auxquels se rajoutent 2 millions d’euros de primes. Florian Thauvin touche alors un salaire mensuel de 233 000 €, une belle augmentation par rapport à son précédent contrat Lillois.

Lors de son départ chez Newcastle, son contrat sera encore augmenté pour atteindre 17 millions d’euros sur 5 ans, soit 283 000 € par mois, 50 000 € de plus qu’à Marseille.

Depuis son retour à l’OM, Florian Thauvin est revenu à son salaire précédent, c’est-à-dire 240 000 € bruts mensuels sans les primes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sportifs

Hugo Lloris : Salaire et fortune du joueur de Tottenham en 2017

Le salaire d'Hugo Lloris
Hugo Lloris : Salaire et fortune du joueur de Tottenham en 2017
Merci de noter cet article 😉

Retour sur la planète football, où les salaires à la limite de l’indécence suscitent souvent l’incompréhension du Français moyen. Certes, la difficulté de pratiquer un sport à haut niveau est indéniable ; mais on ne peut s’empêcher de se demander si les courtes carrières et les efforts fournis durant des années suffisent à justifier ces rémunérations gargantuesques, qui résonnent presque comme une blague de mauvais goût dans nos sociétés en « crise ».

Et pourtant, malgré sa présence dans le top 10 des clubs les plus riches du monde, Tottenham n’est pas du genre à surfer sur la vague des salaires faramineux qui envahit le football mondial : pas de transferts du siècle, pas d’investissements coûteux en provenance du Moyen-Orient, pas de stars, non.

Juste un club populaire parmi les plus prometteurs en termes de résultats et de croissance économique, porté par des supporters, une équipe, et un capitaine. Et quel capitaine !

Hugo Lloris, le plus gros salaire de Tottenham

Cocorico !

Depuis plus de 5 ans déjà, Hugo Lloris règne d’une main de maître sur les cages des Spurs. Non content de détenir le record du nombre de capitanats dans l’histoire de l’équipe de France, il fait aussi le bonheur des supporters de Tottenham en tant que capitaine du club londonien.

Le salaire d'Hugo Lloris

Alors que les dirigeants ont entamé depuis quelques mois une procédure de renouvellement des contrats de tous ses cadres, dont l’international Harry Kane, c’est tout naturellement que le portier s’est aussi vu proposé une amélioration de ses conditions contractuelles, afin de bien verrouiller un éventuel désir de sortie.

Et qui dit prolongation de contrat, dit revalorisation salariale. Ainsi, c’est au terme d’âpres négociations que les deux parties sont finalement tombées d’accord sur une nouvelle extension de contrat de 3 ans par rapport au bail initial, prévu en 2019. À désormais 30 ans, Hugo Lloris devrait donc porter le maillot des Spurs jusqu’en 2022 minimum. Avec, à la clé, une augmentation plutôt conséquente de la rémunération actuelle du français, pour en faire ni plus ni moins le joueur le mieux payé de tout l’effectif londonien. Un salaire à 6 chiffres assez courant dans le monde du football…mais toujours aussi impressionnant pour les citoyens lambda que nous sommes.

Ainsi, le capitaine de l’équipe de France touche désormais en club un salaire de 100,000 livres par semaines, hors primes, soit des revenus annuels de 5,5 millions d’euros hors bonus, contre 4 millions d’euros l’année dernière, et 2,5 millions annuels lors de ses 5 saisons à l’Oympique Lyonnais. Rien que ça.

Ceci dit, on reste néanmoins à des années-lumière des 350.000 € hebdomadaires de Wayne Rooney, ou des 18 millions d’€ annuels de son camarade de l’équipe de France Paul Pogba, avec qui Manchester United a signé l’un des transferts les plus chers de l’histoire de football.

Une fortune alimentée par les différents bonus

Les bonus, parlons-en justement.

Ici, l’histoire ne dit pas si cette revalorisation salariale négociée en club continue de prévoir cette fameuse prime de défaite qui s’est attiré l’année dernière l’indignation, sinon l’incompréhension, de la presse française. En effet, si le contrat de l’ancien portier de l’OL prévoyait la saison dernière une prime de 7000 livres anglaises par match gagné, il stipulait également que le français toucherait un bonus de 3500 livres…en cas de défaite. Une version quelque peu originale de la méritocratie. Incroyable, mais vrai.

La fortune d'Hugo Lloris

Au-delà de ces primes quelques peu saugrenues reçues en club, et qui contribuent à gonfler de manière spectaculaire les revenus du portier, Hugo Lloris a également pu toucher de juteux bonus avec la sélection nationale. Comme il est de coutume lors des compétitions internationales et européennes, la Fédération a l’habitude de reverser aux joueurs une partie des sommes reçues de la FIFA ou de l’UEFA, en général à hauteur de 30%.

Au regard des excellents résultats obtenus à l’Euro 2016, les joueurs ont eu donc l’immense privilège de percevoir un bonus de 250.000€ par tête. De quoi arrondir les fins de mois de notre capitaine et lui permettre de constituer une petite fortune.

Il faut dire qu’à la différence de nombreuses stars du football, les gardiens de but sont en général les moins bien lotis question sponsors, en cause la spécificité de leur poste. Ce n’est donc pas à ses contrats publicitaires qu’Hugo Lloris doit sa fortune actuelle. Depuis une dizaine d’année, le Niçois reste fidèle à l’équipementier allemand Uhlsport, spécialiste des accessoires pour gardiens de but ; il rejoint ainsi la longue liste des portiers représentés par la marque allemande, avec Joël Bats, Fabien Barthez, ou encore Grégory Coupet.

Continue Reading

Sportifs

Nikola Karabatic – Salaire Mensuel du Hanballeur au PSG et Fortune

Le Salaire de Nikola Karabatic au PSG
Nikola Karabatic – Salaire Mensuel du Hanballeur au PSG et Fortune
5 (100%) 1 vote

Le handball est beaucoup moins médiatisé, malheureusement, que le football, le tennis ou même la natation. Cependant, on y trouve aussi de grands champions, et des sportifs de haut niveau qui n’ont rien à envier aux autres sports.

Parmi ces champions, il y a Nikola Karabatic, double champion olympique, triple champion du monde et triple champion d’Europe, rien que ça !

Sélectionné en équipe de France depuis plusieurs saisons déjà, il enchaîne les performances, les victoires et bien sûr, les titres prestigieux. Alors que les footballeurs brassent des millions lors de leurs transferts entre clubs et des salaires mensuels à 6 chiffres, combien gagne un champion de handball ?

Bien que leurs salaires soient inférieurs aux plus grands salaires des sports les plus médiatisés, vous allez voir qu’ils n’ont pour autant rien à leur envier. Nikola Karabatic, pour sa part, perçoit un salaire à 5 chiffres plus que confortable.

Quelle est la fortune réelle de Nikola Karabtic ?

Nikola Karabatic : une carrière bien remplie

D’origine croate par son père et serbe par sa mère, Nikola Karabatic est né en Serbie en 1984. Ils déménageront peu de temps après en France et le petit Nikola se passionnera très vite pour le handball, qui est aussi le sport pratiqué par son père. Nikola Karabatic a fait son apprentissage au centre de formation de Montpellier. Il a disputé son premier match en Ligue nationale en 2001, à l’âge de 17 ans. Il remportera aussi son premier trophée la même année avec une victoire en Coupe de France.

Le club de Montpellier finira ensuite second en Ligue des champions, ce qui permettra à Nikola Karabatic de participer à la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, qui se terminera pour lui en quart de finale. Lors de la saison 2002-2003 en Ligue des champions, le club de Nikola remportera la coupe en finale contre un club espagnol, le Portland San Antonio. À l’issue de cette saison, Nikola Karabatic sera également nommé meilleur arrière gauche de la ligue.

Une carrière professionnelle qui démarre donc sur les chapeaux de roues. L’année suivante, fin 2004, Nikola Karabatic signe un contrat de 4 ans avec le club allemand THW Kiel. Alors qu’il aurait pu intégrer les meilleurs clubs espagnols, il fait alors un choix plus personnel, du fait des liens existant entre son père et l’entraîneur du club allemand.

En juin 2009, Karabatic a honoré son contrat allemand et fait son retour en France, de nouveau dans le club de Montpellier.

Le transfert du joueur coûte déjà très cher. Pour réussir ce transfert et trouver la somme de 1,5 million d’euros demandée par le club allemand, Montpellier doit recourir à des aides locales pour apporter les 800 000 euros qui lui manquent, le club apportant les 700 000 initiaux. L’agglomération, la ville et la région s’associent pour financer ces 800 000 euros.

Avec le retour de Karabatic, Montpellier est plus que jamais le grand favori du championnat de France de la saison 2009-2010, et pour cause, ce véritable « buteur en série » ne cesse de marquer des buts et de mener son équipe à la victoire, contre Créteil pour commencer, et dominent tout le championnat, avec une seule et unique défaite contre Chambéry. En mars 2010, il remporte un second trophée en l’emportant lors de la finale de la coupe de la ligue. Le dernier trophée en France, la coupe de France, est remporté également dans la foulée.

Malheureusement, Nikola Karabatic terminera sa saison au cours de la Ligue des champions, suite à une blessure sérieuse, une déchirure musculaire aux quadriceps. Peu de temps après sa reprise, il se blessera de nouveau à la cuisse gauche, l’immobilisant pour une durée de 6 à 8 semaines.

Il continuera sa carrière malgré tout et tant bien que mal, jusqu’à ce qu’elle soit entachée par un scandale en 2012. En effet, le 30 septembre 2012, Nikola Karabatic, sa compagne et plusieurs joueurs évoluant ou ayant évolué la saison précédente au club de Montpellier sont placés en garde à vue dans l’affaire des paris truqués. Après une suspension de son contrat de travail par son club, il est finalement réintégré le 31 octobre 2012, le procès n’ayant eu lieu qu’en juin 2015. Il sera finalement déclaré coupable lors de ce procès, et condamné à payer 10 000€ d’amende, sans peine de prison. Malgré cette condamnation, il a récemment fait son retour en intégrant l’équipe du Paris-Saint-Germain.

Le Salaire de Nikola Karabatic au PSG

Un portefeuille bien rempli aussi

Pour son intégration au PSG, le club a dû débourser la modique somme de 2 millions d’euros. Dans son nouveau contrat d’une durée de 4 ans, Nikola Karabatic touchera un joli salaire à 5 chiffres de 40 000€ par mois. D’autres clubs, comme celui de Barcelone, lui auraient proposé des salaires plus élevés, mais ce dernier préfère intégrer le PSG, sans doute parce qu’il y retrouvera son frère, Luka Karabatic, qui fait également partie de l’équipe.

Conclusion

Plusieurs fois champion de France et d’Allemagne, vainqueur à deux reprises de la Ligue des champions, Nikola Karabatic possède l’un des plus beaux palmarès du sport français. Côté international, c’est tout aussi impressionnant, grâce à sa sélection en équipe de France qui lui apportera deux titres olympiques, deux titres de champion du monde et trois titres de champion d’Europe.

Doté d’une intelligence tactique rare et d’une grande habileté technique, Nikola Karabatic est considéré par ses pairs comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Vous savez donc maintenant combien gagne le meilleur joueur de handball du monde, un salaire qui fait tout de même beaucoup rêver. Il n’aura donc aucun mal à s’acquitter de l’amende dont il a écopé lors de sa condamnation, puisqu’au final, elle ne représente pour lui qu’une semaine de travail.

Continue Reading

Sportifs

Younès Belhanda – Son Salaire et Sa Fortune à l’OGC Nice Dévoilés

Quel salaire pour Younes Belhanda ?
Younès Belhanda – Son Salaire et Sa Fortune à l’OGC Nice Dévoilés
5 (100%) 1 vote

Younès Belhanda est un milieu de terrain faisant parler de lui dans le milieu du Football. Evoluant en équipe nationale Marocaine, Younès est reconnu pour sa capacité à accélérer balle au pied, avec des excellents dribbles longs ou courts. Penchons-nous sur sa carrière avant de parler de son salaire.

Quel salaire pour Younes Belhanda ?

Qui est Younès Belhanda ?

Younès Belhanda est un joueur de football Franco-Marocain né en 1990. Il est originaire d’une famille Marocaine mais c’est à Avignon qu’il fera ses premières armes footballistiques. Il y est tellement doué qu’il sera très vite repéré à l’âge de 13 ans par des clubs comme l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco ou encore l’Olympique Lyonnais.

Malgré les propositions de ces clubs prestigieux, Younès décidera d’évoluer près de 6 ans à Montpellier, près d’Avignon où réside sa famille. En 2009, c’est la consécration puisqu’il signe son premier contrat professionnel, qui le liera jusqu’à 2013 avec le club Montpellierain.

En 2014, il quitte la France et s’envole direction l’Ukraine pour évoluer dans le mythique club du Dynamo Kiev. Dès sa première saison avec le club ukrainien, il remporte la coupe d’Ukraine et permet au Dynamo Kiev de disputer la Ligue Europa. En 2015, il réussit l’exploit de gagner la coupe d’Ukraine ainsi que le championnat régulier.

Après un passage éclair en Allemagne en 2016, à Schalke 04, Younès Belhanda décide de revenir en France pour évoluer au sein de l’OGC Nice.

Au niveau international, il débute sa carrière avec l’équipe de France des moins de 20 ans avant de rejoindre l’équipe pro du Maroc, en 2010. Il participe à la Coupe d’Afrique des Nations en 2012, où il marquera son premier but avec la sélection Marocaine.

Parlons maintenant de ses contrats et de son salaire

La fortune de Younes Belhanda à l'OGC Nice

Quel est le salaire de Younès Belhanda ?

Younès Belhanda est actuellement le 3ème joueur le mieux payé de l’équipe de Nice, derrière Mario Balotelli et le brésilien Dante. Il touche actuellement 200 000 € par mois, suite à un contrat estimé à 2,4 millions d’euros par an pour jouer à Nice.

Comparé à certains de ses coéquipiers, Younès Belhanda reste très lucide face à l’argent et avoue ne pas être trop dépensier… Il n’est pas attiré par les choses très luxueuses, même s’il roule avec une Porsche Panamera, qu’il a d’ailleurs un peu de mal à assumer. Pour information, la Porsche Panamera est une voiture qui coûte plus de 100 000 €.

Au début de sa carrière professionnelle, à Montpellier, Younès Belhanda gagnait un peu plus de 700 000 € par saison, avant d’être rémunéré près de 2,2 millions d’euros par le Dynamo Kiev.

Continue Reading

Trending